Les intervenants

La Mairie de Paris organise en partenariat avec La Tribune, les Trophées de l’économie sociale et solidaire. A cette occasion, elle propose deux tables rondes suivies de la remise des prix aux 8 lauréats 2014.

L’édito d’Antoinette Guhl,
Adjointe à la Mairie de Paris chargée de l’économie sociale et solidaire, de l’innovation sociale et de l’économie circulaire.

Acheter sa baguette bio et permettre à des personnes éloignées de l’emploi d’apprendre les métiers de la boulangerie ;
Aller dans un salon de beauté pour retrouver la confiance en soi même quand on a peu de ressources ;
Embaucher des personnes en situation de handicap grâce à une agence d’emploi et d’intérim dédiée ;
Déposer des objets que l’on n’utilise plus pour qu’ils trouvent une seconde vie au lieu de les jeter;

Voilà quelques exemples de réalisations que la Mairie de Paris a soutenues par les Trophées parisiens de l’économie sociale et solidaire. Ces trophées visent, depuis 2009, à primer tous les ans les plus beaux projets d’ESS de Paris. Ce sont ainsi près d’une cinquantaine d’entrepreneurs et d’innovateurs sociaux qui ont été distingués.

Aucun des grands enjeux urbains modernes tels que l’environnement, la santé, l’inclusion, l’emploi, n’a échappé aux précédents lauréats. Pour cette septième édition des Trophées que j’ai l’honneur de présider, je ne doute pas que nous aurons à nouveau de beaux projets porteurs de sens.

Pour une ville comme Paris, disposer d’autant d’acteurs créatifs et innovants est à la fois une chance et une source d’inspiration. Ce dynamisme permet à Paris d’être l’une des capitales les plus fertiles en matière d’innovation sociale.

Si nous distinguons ces projets et ces acteurs, c’est parce que nous estimons qu’ils méritent d’être connus, diffusés et pérennisés. Mais c’est également parce qu’ils constituent une véritable alternative solidaire pour les Parisiennes et les Parisiens. L’état de l’économie mondiale confirme aujourd’hui qu’une autre approche de l’économie et de l’entreprenariat est, non seulement souhaitable, mais indispensable. Les acteurs de l’ESS ont démontré depuis longtemps qu’il était possible de conjuguer innovation, performance économique, et solidarité. Il est donc temps de changer d’échelle, et d’élargir à l’ensemble de l’économie les pratiques positives de l’ESS.

Pour construire une ville plus belle, plus verte, plus solidaire, et soutenir une économie qui a du sens, je vous invite à venir nombreux assister à la remise des Trophées parisiens de l’ESS 2014, le 27 novembre prochain.

Antoinette GUHL
Adjointe à la Maire de Paris
Chargée de l’économie sociale et solidaire, de l’innovation sociale
et de l’économie circulaire


Le programme de l’événement

  • 18h00 – Accueil
  • 18h30 – Table ronde sur le thème « Donner du sens à l’économie » (liste des intervenants prochainement disponible)
  • 19h30 – « Que sont-ils devenus ? »: témoignage des anciens lauréats
  • 20h00 – Antoinette Gulh remettra aux 8 lauréats les Trophées de l’ESS 2014
  • 20h30 – Cocktail dinatoire
  • 22h00 – Fin

Les intervenants à la table ronde

Jonathan JEREMIASZ

Jonathan JEREMIASZ

Entrepreneur pour causes d’intérêt général au sein de structures de différents statuts (SARL, SCOP, association), mon parcours professionnel se conjugue depuis le début avec l’objectif d’utilité sociale. Notamment co-fondateur et co-gérant du Groupe ONG Conseil (300 salariés) - spécialisé dans la collecte de fonds en face-à-face dans la rue pour les ONG - c’est d’abord au sein de cette structure que j'ai eu l’occasion d’expérimenter dans la réalité mon idéal d'un entrepreneuriat répondant à une triple exigence d’éthique, de responsabilité sociale et environnementale et de partage équitable des richesses, démarche poursuivie avec la co-fondation de la SCOP Voix Publique en 2012. En parallèle, 11 ans après qu’un de mes frères soit devenu paraplégique suite à un accident de ski puis quelques années plus tard 
champion du monde de tennis en fauteuil, j’ai
 souhaité partager cette expérience de rebond réussi en co-fondant deux structures : l’entreprise Handiamo! 
(accompagnement des sportifs de haut niveau 
handicapés dans leur parcours professionnel)
 et l’association Comme les Autres (accompagnement des personnes handicapées suite à un accident de la vie dans leur parcours de reconstruction) que je préside. Je suis favorable au développement d’une économie plus humaniste qui passe notamment par le développement de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) et de l’Entrepreneuriat Social tel que le Mouvement des Entrepreneurs Sociaux (MOUVES) le définit et le promeut (choix libre du statut, projet économique ou entrepreneurial, finalité sociale ou sociétale, lucrativité nulle ou limitée, gouvernance démocratique ou participative). Je souhaite la diffusion des valeurs et pratiques de ces secteurs dans l’ensemble de l’économie, sans que jamais la nécessaire cohérence entre valeurs, pratiques et communication ne soit perdue de vue, au risque à défaut d’un discrédit des causes, valeurs et pratiques défendues. Car loin d’être incompatible avec l'exigence de dynamisme entrepreneurial et de rigueur de gestion, la poursuite de l’objectif éthique de cohérence peut même constituer un puissant moteur de motivation individuelle et collective et de ce fait de développement économique et social, pour une société et des individus qui souhaitent mettre l’humain au coeur de leurs préoccupations.

Anne-Sophie  NOVEL

Anne-Sophie NOVEL

Anne-Sophie Novel est docteur en économie, journaliste spécialisée dans le développement durable, l’innovation sociale et l’économie collaborative. Elle sévit sur le web depuis 2006 avec son premier blog et projet collaboratif non-profit ecoloinfo.com, qui vise à favoriser l’accès à l’information de l’écologie et du développement durable. Le succès de cette initiative (une communauté de plus de 14 000 usagers) lui confère une grande expertise du web et des réseaux alternatifs et confirme son envie se consacrer au “journalisme d’impact”. Depuis 2010, son activité (www.demoinsenmieux.com) se compose de journalisme (Le Monde, L’Express, Kaizen, RFI, We Demain, etc.), de recherches, de conférences, mais aussi formations et accompagnements à la veille, à l’usage des outils web et à la conception de stratégies transmédia. Ses deux derniers ouvrages viennent d’être réédités : Vive la CoRévolution ! avec Stéphane Riot en mai 2012 - Ed. Alternatives/Gallimard; La Vie Share, mode d’emploi en mai 2013 - Ed. Alternatives/Gallimard) Voir aussi : www.alternatives.blog.lemonde.fr.

Romain Slitine

Romain Slitine

Diplômé de Sciences-Po Paris et de l’ESSEC, Romain Slitine est spécialiste de l’innovation sociale et de l’entrepreneuriat social. Entrepreneur et économiste, Romain est expert associé à l’ESSEC (au sein de l’Institut de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat social). Il est maître de conférences à Sciences-po Paris et a créé Odyssem, un collectif d’acteurs qui agit pour développer des projets innovants de relocalisation d'emplois et d'activité sur les territoires. Il est co-auteur de plusieurs ouvrages : - « Entrepreneuriat social, innover au service de l’intérêt général », Vuibert, nouvelle édition 2014, avec Amandine Barthélémy - « L’Economie qu’on aime ! Relocalisations, créations d’emploi, croissance : de nouvelles solutions face à la crise », Edition Rue de l’Echiquier, nouvelle édition 2014, avec Amandine Barthélémy et Sophie Keller - « Stratégie et le financement des entreprises sociales et solidaire », Editions Rue de l’Echiquier, 2014, avec Amandine Barthélémy et Sophie Keller.

Nathalie TARALL

Nathalie TARALL

Nathalie Tarall, 48 ans, diplômée de l’Ecole d’Administration et Direction des Affaires, a débuté sa carrière en 1988 dans les domaines de l’audit et de la finance d’entreprise. En 1995, elle rejoint le Crédit du Nord où elle sera successivement chargées d’affaires entreprises, spécialiste en gestion d’actifs, responsable d’un département au sein de la Direction Financière et enfin directrice d’un centre d’affaires dédié à une clientèle institutionnelle. En 2008, souhaitant intégrer un groupe bancaire coopératif au service de l’intérêt général, elle rejoint la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne en tant que responsable grands comptes du Marché Economie Sociale. En 2012, elle est promue directrice des Marchés Economie Sociale et Personnes Protégées au sein de la Direction du Développement Caisse d’Epargne chez BPCE. Trouver des solutions innovantes aux problématiques des acteurs de l’ESS est son leitmotiv.


Se rendre à l'événement

Mairie du IVe, 2 place Baudoyer 75004 Paris

  • Metro sortie Hôtel de Ville
  • Metro sortie Pont Marie

Logo latribune
Logo facebook
Logo twitter
Logo google +
Logo google +